Technologie

Les piles d’architecture et de technologie sur lesquelles repose Finnova Banking Software déterminent la performance, la flexibilité et les coûts d’exploitation du progiciel. Face à l’évolution des exigences à satisfaire par les solutions informatiques utilisées par les établissements financiers et à l’émergence ininterrompue de nouvelles possibilités technologiques, les concepts architecturaux et technologiques doivent être revus régulièrement. Dans ce domaine, la technologie ne constitue jamais une fin en soi. Nous appliquons à la lettre le principe «Business drives Technology, and Technology enables Business».

L’évolution technologique de Finnova Banking Software

Depuis les débuts de Finnova Banking Software, les exigences des banques tout comme les possibilités technologiques n’ont cessé d’évoluer. Depuis la création de Finnova il y a plus de 40 ans, nous avons déjà renouvelé par trois fois avec succès les piles d’architecture et de technologie sur lesquelles reposent notre progiciel (voir illustration). Le quatrième renouvellement est en cours. Lors de cette procédure, la nouvelle technologie est toujours introduite parallèlement à la technologie établie, à la fiabilité éprouvée. Elle la complète, permettant de réaliser des innovations et d’offrir une expérience utilisateur moderne.

La technologie «Gamma» établie

Aujourd’hui, Core Suite repose sur la pile d’architecture et de technologie «Gamma», qui remplit parfaitement son rôle d’épine dorsale d’application bancaire. Nous avons opté pour des composants éprouvés, optimisés pour un système orienté transaction.

Au cœur du dispositif se trouve une banque de données Oracle, qui stocke l’intégralité des données et supporte la logique d’affaires. La couche présentation, autrement dit l’interface utilisateur, est programmée en Java. Nos longues années d’expérience avec les technologies utilisées et leur haut degré de maturité sont les garants d’une grande stabilité et d’un débit élevé, deux caractéristiques indispensables pour un système de core banking.

L’utilisation des technologies a été optimisée d’une année à l’autre. On peut aujourd’hui traiter efficacement des volumes de transactions très importants dans Core Suite sans compromettre sa stabilité. Les mécanismes sophistiqués de mise en cache et d’équilibrage de charge permettent par ailleurs une utilisation simultanée par plusieurs milliers d’utilisateurs sur une même installation.

De nouveaux concepts d’architecture et technologiques

Par le développement de Client Engagement Suite et de Management Suite et l’ouverture de Finnova Banking Software par le biais d’Open Platform, nous aidons les banques à mettre en œuvre des modèles d’affaires numériques pour l’interaction avec les clients, l’analyse des données et l’intégration de solutions tierces.

Les expériences client numériques modernes posent de nouvelles exigences en matière de design, de mobilité et d’utilisation intuitive. En même temps, il faut assurer l’intégration de ces modèles d’affaires au sein de Core Suite ainsi que la sécurité et la cohérence du flux de données. Finnova répond à ces défis au moyen d’une nouvelle pile d’architecture et de technologie que nous appelons «Omega». Cette pile utilise de nouvelles possibilités technologiques basées sur des conteneurs et se prête particulièrement à la réalisation de modèles d’exploitation innovants et efficaces, de même qu’à leur échelonnement. Pour l’intégration modulaire au sein de Core Suite, de nouveaux concepts d’architecture et de technologie sont également employés dans le cadre de Finnova Integration Layer.

Des fonctionnalités centrales de la nouvelle technologie Omega telles que le basculement, l’échelonnement, l’isolation du stockage des données, le déploiement logiciel, etc. simplifient l’exploitation, le développement et même l’intégration de produits individuels, avec à la clé une réduction des coûts d’exploitation et de projet. La plateforme de développement ouverte et indépendante apporte aussi de meilleures réponses quant à la qualité de l’expérience d’utilisation ou l’analyse des données.

Modèles d’exploitation complémentaires

Pour mettre en œuvre rapidement des solutions personnalisées – notamment des applications font-office, qui s’écartent progressivement de l’actuel modèle à source unique –, il est nécessaire d’élaborer un modèle d’exploitation complémentaire à celui existant.

L’utilisation de solutions en cluster modernes (OpenShift) introduit un modèle pour l’exploitation des nouvelles applications (technologie basée sur des conteneurs) qui permet à Finnova et aux opérateurs d’exploiter pour chaque client une solution individuelle sans mettre en place une infrastructure dédiée. Ce nouveau modèle d’exploitation repose également sur des composants open source comme Linux ou OpenShift.

L’achat de matériel et de logiciels propriétaires n’a donc plus lieu d’être. Ils font partie intégrante de la nouvelle pile d’architecture et de technologie de la plateforme Omega. Malgré le haut degré de personnalisation, cette solution permet de minimiser les coûts totaux de possession grâce à l’utilisation de matériel courant et de systèmes d’exploitation sous licence. La moindre sollicitation des systèmes de traitement des transactions qui en résulte dans Finnova Core laisse par ailleurs augurer une nouvelle réduction des coûts d’exploitation.