Écosystème Finnova Mobile Banking: l’avenir de la banque mobile

La numérisation liée à la rupture provoquée par les innovations numériques exige plus que jamais du secteur bancaire qu’il redéfinisse l’interaction avec les clients sur ses canaux de services numériques. Plus particulièrement, l’emprise croissante des géants de la technologie et des fintechs sur le marché entraîne une diversification des services et une décentralisation des prestations. Dans ces conditions, les banques doivent gagner en flexibilité et concevoir de nouvelles solutions pour pérenniser leurs modèles d’affaires traditionnels et rester compétitives face aux néobanques.

Pour adopter des modèles d’affaires numériques et proposer des services de plus en plus axés sur les besoins des clients sous la pression du marché, les banques doivent réunir les conditions techniques nécessaires, revoir entièrement leur mode de pensée et, par conséquent, élargir leur offre au-delà des services bancaires traditionnels. Ces nouveaux services sont de plus en plus intégrés dans un parcours client faisant intervenir des prestataires tiers («third-party providers» [TPP]).

Depuis longtemps déjà, Finnova investit massivement dans l’avenir de la banque mobile. Motivée par l’importance du canal mobile, elle consolide encore davantage cet engagement. Pour profiter des innovations externes dans le cadre de l’excellence numérique et ainsi satisfaire aux structures adaptives de l’économie numérique sur le long terme, le développement de l’application Mobile Banking de 4e génération évolue résolument vers un écosystème décentralisé, fondé sur des partenariats.

Avantage du Solution Integration Framework.

Avec Netcetera, notre partenaire de développement de longue date, nous investissons dans une toute nouvelle architecture front-end modulaire. Par ailleurs, notre pile de développement Mobile Banking laissera bientôt la place à une architecture système commune pour Mobile Banking et E-Banking, qui reposera sur Finnova Open Platform. La fourniture des prestations et la coordination à tous les points de contact numériques s’articuleront autour d’un parcours client unique qui inclura tous les canaux. Grâce au Solution Integration Framework, qui met des API standardisées à disposition au niveau du back-end et du front-end, Finnova fournit un portefeuille de solutions parfaitement adapté aux tendances numériques. Celui-ci permet non seulement le développement «mobile only» et l’exploitation PaaS, mais aussi l’intégration de partenaires de l’écosystème Finnova et de prestataires tiers en fonction des besoins des banques. L’orchestration des solutions centrales de Finnova avec les systèmes périphériques des banques permet par ailleurs une prise en compte optimale des besoins front-to-back stratégiques, ce qui constitue un autre avantage du Solution Integration Framework.

De cette manière, les banques Finnova garantissent une différenciation optimale des canaux numériques sur la base des produits, grâce au regroupement d’offres en fonction des besoins dans le cadre d’une approche best of breed, ainsi que l’intégration fluide de partenaires Finnova et de prestataires tiers dans une seule application. Elles proposent ainsi à leurs clients une offre de services flexible et en phase avec les tendances numériques, tout en bénéficiant d’un faible coût total de possession (TCO).

L’importance du Digital Analytics pour les banques

En raison des restrictions légales et des directives internes, il est beaucoup plus difficile d’exploiter tous les avantages de la collecte de données. Les sites Web et applications peuvent généralement être analysés par des solutions courantes telles que Google Analytics ou Adobe Analytics. Les choses se compliquent lorsqu’il s’agit de recueillir les données disponibles après la connexion du client à un site de banque en ligne ou un portail. Les données qui y sont traitées contiennent souvent des informations financières personnelles (IFP), dont l’utilisation est réglementée par plusieurs lois. Pourquoi ces données ont-elles une si grande valeur? Sur ces pages, les clients exécutent les actions les plus importantes pour la banque dans la mesure où elles révèlent leurs réelles préférences. Les banques peuvent utiliser ces données pour améliorer leurs offres et les personnaliser davantage afin de mieux satisfaire leur clientèle. Par ailleurs, les fournisseurs de solutions peuvent se servir de ces données pour identifier le potentiel d’optimisation du logiciel. Ils peuvent déterminer le comportement des utilisateurs, savoir quelles sont les fonctions les plus et les moins utilisées et pourquoi il en est ainsi.

Empreinte numérique

À chaque interaction sur les canaux numériques et ses terminaux mobiles, le client laisse derrière lui son empreinte numérique. Les modèles comportementaux générés à partir de ces données, qui sont mis à jour en continu, ont plusieurs utilisations possibles: ils fournissent des indications sur les préférences des clients et permettent à la banque de proposer des offres et expériences personnalisées ou aux éditeurs logiciels d’optimiser la conception de leurs produits. D’autre part, ils sont employés pour améliorer la cybersécurité, la prévention de la fraude et la gestion des risques. L’analyse du comportement de navigation, des clics, des mouvements de la souris ou encore des données gyroscopiques renseigne en détail sur le comportement numérique du client et permet d’obtenir une véritable vue à 360° de ce dernier. Le Digital Analytics permet de recueillir, analyser, visualiser et interpréter les données inhérentes au comportement des utilisateurs dans les applications en ligne (IB, MAP et AWB). Cette technologie couvre de multiples champs d’application et peut analyser divers aspects du trafic de données. Taux de conversion, objectifs ou KPI traditionnels tels que les fréquences de clics et le taux de rebond: le Digital Analytics permet une analyse complète des flux de données numériques.

Finnova met actuellement en œuvre, dans ses produits AWB et E-Banking, de premiers concepts permettant de gagner de l'expérience avec le Digital Analytics. Les investissements réalisés dans ce domaine visent à identifier le comportement des utilisateurs sur les différents canaux. Dans une phase ultérieure du développement, il s’agira d’en tirer les bonnes conclusions pour améliorer l’efficacité des produits, les personnaliser davantage et les rendre plus conviviaux.