La LSFin et les réglementations à venir

On associe souvent nouvelles réglementations avec plus de bureaucratie et de charge de travail. Néanmoins, bien amenées, elles peuvent aussi contribuer à standardiser et industrialiser les processus au sein de la banque. Dans le meilleur des cas, ces processus optimisés prennent les devants sur les changements technologiques, à l’aide de nouveaux produits et services dans le portefeuille de la banque.

Lors de l’application de nouvelles lois et prescriptions, Finnova suit ces principes; la LSFin en est un bon exemple. Notre volonté est de structurer les processus de bout en bout concernés en les dissociant des canaux autant que possible pour les associer aux services. La conservation de données maîtres assure ici une cohérence au sein du système de Finnova. Ainsi, la même détermination du profil de risques et de C & E du client s’applique aussi bien lors de l’établissement de la proposition de placement, de la saisie de la transaction par le conseiller à la clientèle lors d’entretiens de conseil téléphoniques, du négoce autonome dans l’E-Banking que lors du recours au conseiller robotisé.

Il est essentiel de garantir une documentation des processus conforme aux réglementations ainsi qu’une piste d’audit complète, p. ex. en reliant la proposition de placement avec le rapport de conseil et les transactions en résultant.

Les processus concernés doivent non seulement être mis en œuvre dans le respect des réglementations, mais aussi de la manière la plus efficiente et automatisée possible, et ce aussi bien pour réduire les risques liés à la conformité et que pour décharger le front-office. Citons comme exemples les contrôles automatisés de pré-négoce selon différents aspects ou l’accès à la feuille d’information de base et son affichage.

Tandis que la grande vague réglementaire semble quelque peu se calmer, la charge de travail des services de conformité n’est pas prête de diminuer. Finnova est sur tous les fronts tout en restant fidèle à sa devise «Smarter Banking», que ce soit pour le régime des petites banques, en cas de changement de la garantie des dépôts, de la révision de la loi sur la protection des données ou pour des thèmes à venir tels que la finance durable.